“Ce n’est pas facile pour l’entraîneur”

Après une victoire 5-0 à l’aller sur Besiktas au premier tour de la phase à élimination directe, Jerome Boateng a fait la première mi-temps faible, conséquence de la victoire, Thomas Müller et Arjen Robben en colère contre son rôle de remplaçant.

M. Boateng, comment avez-vous aimé le match contre Besiktas?

C’était mauvais en première mi-temps. Nous avons joué très décentré, même après le carton rouge. Après la pause, nous avons fait beaucoup mieux, avec plus de concentration et plus de pression. Notre jeu positionnel a également fonctionné, nous avons marqué les buts parce que nous avions aussi le repos nécessaire avant le but.

Que dit ce résultat clair sur la force internationale du FC Bayern en cette saison de Champions League?

Pas tellement parce que la carte de relégation précoce a joué dans nos cartes, surtout dans la seconde moitié. Avant la pause, nous avons trop permis, même si nous étions déjà un homme de plus. Et à onze contre onze, nous avions aussi trop de floues.

Le résultat était-il si clair parce que Besiktas était un homme après 14 minutes? Ou parce que le Bayern s’est activé au deuxième tour?

Les deux sont venus ensemble. Après un carton rouge, chaque équipe a du mal, le plus loin. D’un autre côté, nous nous sommes bien débrouillés après le changement, si bien que nous sommes tombés d’accord sur notre jeu de passes, nous avons beaucoup plus cherché notre chemin vers le but adverse.

Leave a Comment